Devenir sapeur-pompier volontaire

Le recrutement se fait par voie d’engagement.

L’engagement est ouvert aux hommes et aux femmes satisfaisant aux conditions réglementaires énumérées dans le décret du 17 mai 2013 :

  • être âgé de 16 ans au moins et de 60 ans au plus. Si le candidat est mineur, il doit être pourvu du consentement écrit de son représentant légal.
  • jouir de ses droits civiques et ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions
  • s’engager à exercer son activité avec obéissance, discrétion et responsabilité
  • se trouver en position régulière au regard des dispositions du code du service national
  • répondre aux conditions d’aptitude physique et médicale exigées
  • Selon le lieu où l’intéressé souhaitera exercer l’activité de sapeur-pompier volontaire, il adressera sa demande :
  • au chef de corps communal (pour les 74 centres de première intervention)

Ce dernier en informera la commune. Un dossier d’engagement sera transmis à l’intéressé. L’engagement est subordonné à la vérification des conditions d’aptitude physique et médicale réalisée par un médecin sapeur-pompier. Si l’ensemble des conditions d’engagement est réuni, les conditions d’aptitude physique et médicale remplies, la commune rédige un arrêté d’engagement.

  • au chef de centre (pour les 5 CIP et les 21 CI du corps départemental)

La démarche reste sensiblement la même. L’intéressé adresse sa demande au chef de centre qui émet un avis et en informe le SDIS. L’arrêté d’engagement sera rédigé par le service "ressources humaines" du SDIS.

 

Les sapeurs-pompiers volontaires sont engagés au grade de sapeur-pompier de 2ème classe. L’avancement dans les grades est soumis à des conditions d’ancienneté et de formation.